Engagée avec Cancer@Work

Engagée avec Cancer@Work

La Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin, déjà partie prenante dans de nombreuses opérations de solidarité, décide d’aller plus loin et de réaffirmer son ADN de banque « engagée ». Fabrice Gourgeonnet, président de la banque coopérative, vient de signer la Charte Cancer@Work pour concilier maladies graves et travail. La Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin est la première entreprise signataire de cette Charte sur les territoires d’Auvergne et du Limousin.

  • Imprimer

Pour la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin, qui consacre déjà 1 million d’euros à la Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE), cette signature n’est que la continuité de son engagement dans la lutte contre le cancer. En effet, engagée depuis 6 ans aux côtés de la course « Clermont en Rose » dont elle a reçu le Trophée du Challenge Entreprise, la banque coopérative du territoire souhaite aller plus loin.

Utile et agile… les deux ambitions de Fabrice Gourgeonnet

Pour Fabrice Gourgeonnet, président du Directoire : « Dans le prolongement de ses engagements en faveur de l’inclusion, par la signature de la Charte Cancer@Work, la Caisse d’Epargne Auvergne Limousin s’inscrit dans la démarche : « cancer, maladies chroniques et travail » , pour favoriser la réinsertion professionnelle de tous nos collaborateurs sans distinction, touchés par le cancer ou une maladie chronique.

Nous avons la volonté de prendre des initiatives pour accompagner le maintien ou le retour à l’emploi, avec des actions concrètes et personnalisées.

Cela passera par l’évolution de notre contrat social pour apporter les meilleures solutions au meilleur moment à chaque salarié concerné et permettre l’aménagement des conditions de travail pour concilier emploi et maladie, dans une approche associant le salarié, son manager et l’entreprise. Nous sommes tous concernés. »

Santé et travail… deux mots qui s’unissent

« Le travail c’est la santé », mais parfois il faut l’aménager. Dès lors, la notion de « capital humain » prend tout son sens pour libérer la parole quand la pudeur s’impose. Grâce à cette initiative, le sujet, qui renvoie à sa propre fragilité, n’est plus tabou.

Anne-Sophie Tuszynski, fondatrice de Cancer@Work et Philippe Salle, président du club : « Cancer@Work est un réseau d’entreprises unique en France, engagé pour concilier maladies graves et travail. Sa mission est de mobiliser les entreprises autour de la charte Cancer@Work, de les engager à agir et à partager les bonnes pratiques, de mesurer les attentes des actifs et l’impact des actions à l’échelle de l’entreprise et de la Société et enfin de soutenir solidairement le maintien dans l’emploi des personnes malades. Cancer@Work et ses membres font de l’inclusion de la maladie au travail un enjeu de responsabilité sociétale des entreprises. »

Aujourd’hui, le constat est triste. 1/4 des salariés sont concernés et impactés et 1/3 quittent leur emploi. « Notre Club compte, pour l’instant, une centaine d’entreprises dans l’hexagone qui décident de se mobiliser autour de la Charte Cancer@Work et sensibiliser leurs salariés, ouvrir le dialogue et passer à l’action pour le maintien dans l’emploi. Il vaut mieux en discuter, que l’on soit malade ou aidant, pour ne plus se sentir discriminé, pour rester vivant professionnellement »

En multipliant ses membres, Cancer@Work espère réussir à faire baisser drastiquement ce chiffre pour que le travail et la santé puissent réellement s’unir.