Marina Carrere d’Encausse, marraine du prix FOLIRE 2015

Marina Carrère d'Encausse entourée des candidats et organisateurs

C’est au tour de Marina Carrère d’Encausse – après PPDA, Bernard Pivot, Michel Drucker et Alexandre Jardin – de parrainer le « Prix FOLIRE 2015 », un prix littéraire qui permet aux personnes souffrant de troubles psychiques de couronner la qualité littéraire d’un jeune auteur francophone.

  • Imprimer

Marina Carrère d’Encausse, docteur en médecine et journaliste à France 5 (Le Magazine de la santé et Allô docteurs ) a lancé mercredi 24 juin, dans les salons de la Fédération Nationale des Caisses d’Epargne à Paris, l’édition 2015 du Prix FOLIRE, aux côtés de Christine Fabresse, Présidente du Directoire de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, Pierre Valentin, Président du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, Jean Arondel, Président de la Fédération Nationale des Caisse d’Epargne (FNCE) , Philippe Banyols, Directeur du Centre Hospitalier de Thuir (Pyrénées-Orientales), André Bonet, Président du Centre Méditerranéen de Littérature (CML) et Patrick Poivre d’Arvor. Elle s’est félicitée de l’existence « de ce prix du cœur qui permet une déstigmatisation de la maladie mentale ».

« Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière », disait Michel Audiard. C’est fort de cette maxime que Patrick Poivre d’Arvor, le premier parrain du prix FOLIRE, a tenu à souligner lors du lancement de cette nouvelle édition, « l’idée formidable » de cette aventure , qui « fait se retrouver, avec leurs fêlures, patients et auteurs. »

photo 2

Le Prix FOLIRE s’ouvre aux Hôpitaux du Sud de la France

Parrainé par la Caisse d’Epargne du Languedoc-Roussillon, le prix FOLIRE mis en place en 2011 par le Centre Méditerranéen de Littérature et le CHS de Thuir (Etablissement public de santé mentale), a pour spécificité d’être attribué à un écrivain par des patients. Ce prix littéraire a pour objectif de permettre aux personnes souffrant de troubles psychiques de couronner la qualité littéraire d’un récit ou d’un roman d’un jeune auteur francophone.

La conférence de presse de lancement du Prix FOLIRE 2015 était animée par Thomas Dietrich, responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé (Ministère de la Santé) et tout nouveau délégué général du Prix FOLIRE (il est le lauréat 2014 de ce prix pour son roman Là où la terre est rouge (Ed. Albin Michel).

Les trois finalistes de l’édition 2015 ont été présentés. Il s’agit de Colombe Schneck pour 17 ans (Grasset), un récit d’une légère gravité sur son avortement, de David Lelait-Helot pour « D’entre les pierres » (Ed. Anne Carrière), une fresque qui mêle une maison, une vieille femme et l’histoire de Buenos Aires, ainsi que de Patrice Pluyette pour « La fourmi assassine » (Seuil), un polar aussi troublant que décalé.

Un appel à candidatures a conjointement été lancé par la Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon, l’hôpital de Thuir et le CML. Il vise à développer le prix FOLIRE en permettant à des patients d’autres hôpitaux de participer à cette aventure humaine et littéraire.

Afin de préserver le caractère méditerranéen du prix, l’appel à candidatures concerne uniquement les établissements de santé mentale, publics ou privés, des régions Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Provence-Alpes-Côte-D’azur. Les hôpitaux intéressés ont jusqu’au 16 octobre 2015 pour candidater et participer à l’édition 2016 du prix.

> Consulter le dossier de presse

 

Dernières publications