Soigner par la médiation animale

AdobeStock_41057125

La Caisse d’Epargne Normandie apporte son soutien à l’association Topaze Médiation Animale qui aide à soigner avec le recours d’animaux. Un beau projet d’utilité avérée pour les personnes normandes !

  • Imprimer

C’est au hameau du Bois Ricard, à Heudreville-sur-Eure, que Sylvie et Nathalie, deux bénévoles et amies de longue date, ont ouvert un espace verdoyant à flanc de colline, bien peuplé depuis maintenant un an. Là-bas, plusieurs chevaux, chiens, chats, cochons d’Indes et lapins vivent en liberté et c’est dans ce cadre que l’association nommée « Topaze Médiation Animale » pratique l’aide relationnelle avec des animaux.

Mais qu’est-ce que l’aide relationnelle avec des animaux ?

Ce sont des séances qui ont pour but de créer un lien avec un animal.

Oui, mais dans quel but ? L’association Topaz Médiation Animale nous répond :

MA

« Pendant ces séances on oublie, on oublie qui on est, pourquoi on est là, la maladie, le stress, les soucis, nos peurs, nos angoisses et on se laisse transporter le temps d’un instant dans une sphère intime en connexion avec l’animal qui nous rend plus léger. »

 

Une démarche logique au vu du parcours des fondatrices de l’association puisque Sylvie Menez, la présidente, a toujours été en contact avec les animaux, diplômée Agatéa (organisme de formation animale), reconnu par l’OMS. Nathalie Charvet a une expérience dans le domaine du handicap, 35 ans dans le social, diplômée d’état d’assistance de service sociale, avec une licence de psychologie.

Cette association, soutenue par la Caisse d’Epargne Normandie en la personne de Frédéric Eustache (Directeur d’unité managériale, Caisse d’Epargne Normandie) s’est vue remettre un chèque de 1 000 euros, une contribution qui a servi pour 60 % à l’achat de matériel spécialisé pour les séances, de jeux, d’équipement et à 40 % pour le financement de formations.

Il faut savoir que l’association accueille du public sur son site mais intervient également en extérieur comme nous l’explique Nathalie Charvet :

« Nous intervenons auprès de tout public, mais principalement auprès de personnes atteintes d’autisme, d’Alzheimer dans les Ehpad mais aussi dans les crèches. On a même une demande pour venir dans un lieu carcéral. Nous faisons également des séances éducatives, comme l’année passée où on a travaillé avec des écoles. Cet échange a pour but de redonner la confiance et l’estime de soi ».

 

Une belle démarche soutenue et encouragée par la Caisse d’Epargne Normandie !