Une nouvelle dimension pour les Sociétés Locales d’Epargne

logo_CEHDF

Questions à Philippe Lamblin, président du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la Caisse d’Epargne Hauts de France

  • Imprimer

Pourquoi ce projet de modification du paysage des Sociétés locales d’Epargne (SLE) ?

Ce rapprochement était prévu dès la construction de la Caisse d’Epargne Hauts de France. En effet, il est nécessaire de construire sur l’ensemble du territoire des SLE de tailles comparables pour leur permettre de s’exprimer avec la même autorité au sein du Conseil d’Orientation et de Surveillance. De plus, la Caisse d’Epargne Hauts de France, avec 31 SLE, était la seule entreprise du groupe comptant un nombre aussi important de SLE, la moyenne se situant autour de 15. Ce projet de reconfiguration des SLE permettra de faciliter les échanges et les synergies entre elles en multipliant les rencontres, et de renforcer les relations entre les administratrices et les administrateurs élus par les sociétaires et les collaborateurs de la Caisse d’Epargne Hauts de France. C’est une autre raison de cette nécessaire évolution.

Les valeurs de la Caisse d’Epargne seront-elles sauvegardées ?

Je dirai même qu’elles seront renforcées. En effet, cette nouvelle organisation va permettre à la Caisse d’Epargne Hauts de France de poursuivre de manière encore plus efficace sa politique de responsabilité sociétale, avec une implication plus forte des administratrices et des administrateurs de SLE, véritables ambassadeurs de l’entreprise sur tout le territoire des hauts-de-France. Le maintien de l’ensemble des membres des conseils d’administration et de leurs représentants au sein du Conseil d’Orientation et de Surveillance marque la volonté de la Caisse d’Epargne Hauts de France de garantir la stabilité de la gouvernance. Banque coopérative engagée sur son territoire, la Caisse d’Epargne Hauts de France reste et restera fidèle aux valeurs de solidarité qu’elle porte depuis toujours, et poursuivra ses missions au service de la région et de ses habitants.

Quel est le calendrier et comment les sociétaires seront-ils informés ?

Le projet de reconfiguration a été construit et présenté à partir du mois de septembre 2018 et les conseils d’administration des SLE se réuniront courant mai pour l’adoption du traité de fusion. Celui-ci sera à l’ordre du jour des assemblées générales de SLE qui seront organisées cet été. Pour suivre l’avancement du projet, les sociétaires sont invités à assister nombreux à l’assemblée générale de leur SLE.