Remuménage à tous les étages

Remuménage à tous les étages

Dans la Gironde, l’Atelier Remuménage effectue des déménagements responsables et écologiques. Soutenue par la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, l’association a orienté ses actions en faveur des personnes précaires frappées par la crise sanitaire.

  • Imprimer

Dans le milieu du déménagement, L’Atelier Remuménage occupe une place bien particulière. Opérant sur l’ensemble du département de la Gironde, l’association fondée à Bordeaux en 2001 conduit son activité sous le double signe de la responsabilité sociale et du respect de l’environnement. Ses services sont adaptés aux personnes en situation de précarité et donc à des tarifs modestes et les déménagements – 1038 en 2019 – effectués par des véhicules « propres », des camions biogaz (770) et pour les moindres volumes (de 10 à 15 m3) en centre ville, des vélos cargos (268 contre 40 en 2017, soit six fois plus !).

Ces deux objectifs « correspondent totalement aux priorités retenues par le Fonds de dotation de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, la lutte contre toutes les formes d’exclusion en favorisant le lien social et la préservation de l’environnement », souligne Hélène Douet, directrice en charge du sociétariat, de l’engagement sociétal et de la RSE. Ce partage des mêmes valeurs s’est traduit en 2019 par une dotation de 15 000 euros qui représentait 25 % de l’acquisition d’un quatrième camion biogaz.

Remuménage à tous les étages - Caisse d'epargne

Une contribution qui a permis à L’Atelier Remuménage, épaulé depuis 2015 par un Atelier et Chantier d’Insertion, de développer ses activités et ses équipes (17 permanents et 46 emplois en insertion à la fin 2019).

Au-delà des déménagements « classiques », L’Atelier Remuménage a ainsi étoffé son offre à des services d’utilité sociale et environnementale : ramassage d’invendus alimentaires au profit d’un réseau associatif de redistribution, collecte des encombrants dans le centre historique de Bordeaux ou encore ramassage des bouteilles plastiques pour une communauté de tri sélectif.

L’émergence de la crise sanitaire occasionnée par le Covid 19 et ses lourdes conséquences économiques et sociales a incité l’Atelier Remuménage à adapter ses activités pour intensifier sa présence auprès des personnes en situation de précarité. « Nous avons senti la nécessité de développer de nouveaux services utiles à la société », précise Laurence Bardon, adjointe à la direction de l’Atelier Remuménage.

Un dispositif d’urgence a donc été adopté et le projet a bénéficié d’une aide exceptionnelle de 5.000 euros du Fonds de dotation de la CEAPC au titre de l’enveloppe « spéciale COVID 19 »  qui a soutenu en tout 30 projets sur l’ensemble de son territoire. L’Atelier Remuménage s’est ainsi investi dans l’aide aux femmes victimes de violence conjugale pour les protéger en assurant leur éloignement de leur domicile.

Début décembre, ses équipes avaient déjà déménagé et secouru plus de 40 femmes en Gironde. Dans cette même optique, l’association s’est mobilisée auprès des « naufragés de la rue » par le transport de mobiliers pour la mise à l’abri des sans domicile fixe ou encore des livraisons de denrées alimentaires pour les résidents des squats (action menée avec le Collectif Bienvenue), les familles vivant dans des hébergements d’urgence ou encore des jeunes mineurs habitant des foyers. Dans le même temps, l’Atelier Remuménage a participé à la collecte d’invendus alimentaires (4 fois par semaine) et leur distribution auprès d’associations (Ovale Citoyen, La Croix Rouge, Frigo O gaspi…).

Les personnes isolées et vulnérables confinées à leur domicile n’ont pas non plus été oubliées : depuis le printemps, ce sont 400 courses (denrées alimentaires, produits pharmaceutiques…) qui ont été menées à bien pour les personnes âgées ou handicapées et les malades du Covid 19. En soutenant l’Atelier Rémuménage, le Fonds de dotation de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes illustre bien son engagement auprès de toutes les formes de l’économie sociale et solidaire. Sur l’ensemble de l’année 2020, le Fonds aura ainsi accordé 550 000 euros de dons, y compris une dotation exceptionnelle au titre du programme Covid 19, pour maintenir le lien social et lutter contre les exclusions.