Les Caisses d’Épargne s’engagent pour l’avenir environnemental des territoires

Les caisses d'épargne s'engagent pour l'avenir environnemental de nos territoires

La Caisse d’Epargne et la BEI ont signé un accord pour une ligne de crédit de 150 M€ dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, enjeu majeur des territoires en matière de responsabilité environnementale

  • Imprimer

Un accord pour sauvegarder l’eau et la biodiversité

Les Caisses d’Épargne se sont vues attribuer de la part de la Banque européenne d’investissement (BEI) une enveloppe de 150 millions d’euros destinée à financer au moins 300 millions d’euros (Les différents prêts accordés par la BEI représenteront maximum 50 % du besoin de financement de chaque projet retenu) de projets dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Cette enveloppe Eau & Assainissement portera sur des investissements publics et privés dont le montant est compris entre un million et 50 millions d’euros, sur l’ensemble du territoire français (Métropole, Corse et DOM).

Elle est destinée à financer des projets dans le secteur de l’eau (eau potable, eaux usées, eaux pluviales) ou visant à lutter contre les inondations et l’érosion côtière sur l’ensemble du territoire Français. Les projets éligibles doivent avoir un impact positif sur l’environnement, notamment par la diminution de la charge polluante dans les cours d’eau ou la mer ou par la préservation des ressources d’eau.

Les caisses d'épargne s'engagent pour l'avenir environnemental de nos territoires

Des projets éligibles variés, innovants et surtout tous les grands projets du monde de l’eau

Afin de pouvoir prétendre à bénéficier de l’enveloppe de financement, les projets dans le secteur de l’assainissement concernent par exemple la construction ou la mise aux normes des stations d’épuration ; l’extension ou la réhabilitation de réseaux de collecte, collecteurs et stations de pompages ; le traitement et la valorisation de boues d’épuration ; la production d’énergies renouvelables.

Des projets équivalents dans le secteur de l’eau potable sont finançables pour des projets tels que la construction ou la mise aux normes des stations de traitement des eaux ; l’extension ou la réhabilitation de réseaux de distribution d’eau, de conduites d’adduction et de stations de pompage ; la réduction des fuites dans les réseaux ; la protection des captages ; le développement de ressources alternatives et de secours ; la production d’énergies renouvelables, etc.

De la même manière, le domaine de la biodiversité pourra faire l’objet de financement comme pour la restauration de cours d’eau ou la lutte contre la pollution diffuse.

Enfin les financements concerneront également le domaine de la lutte contre les inondations et l’érosion côtière : la construction et la réhabilitation de digues et d’autres ouvrages et aménagements de protection, y compris de protection côtière.

Découvrez les actions des Caisses d’Épargne