Les administrateurs, forces vives de la gouvernance

Les administrateurs, forces vive de la gouvernance

Environ 4,4 millions de sociétaires sont appelés en janvier 2021 à élire les administrateurs qui vont les représenter jusqu’en 2027. C’est un événement majeur de la gouvernance coopérative des Caisses d’Epargne et des instances nationales. De plus en plus engagés dans des actions de terrain, les 3 022 administrateurs jouent un rôle clé dans l’ancrage des Caisses d’Epargne sur les territoires, tant auprès des acteurs locaux que des clients-sociétaires.

  • Imprimer

Les Caisses d’Epargne comptent aujourd’hui plus de 3 000 administrateurs représentant, au sein des sociétés locales d’épargne (SLE), les 4,4 millions de sociétaires des Caisses d’Epargne régionales. Forces vives de leur gouvernance coopérative, ils sont des maillons essentiels de la relation de proximité avec les sociétaires.

Le processus electif de la SLE

 

En effet, c’est en janvier 2021 que les sociétaires sont invités à élire ou réélire les administrateurs pour la prochaine mandature 2021-2027. Ce sera la première étape du renouvellement de la chaine de représentation des sociétaires dans les instances de la gouvernance coopérative du réseau des Caisses d’Epargne. Une fois élus, les administrateurs de chaque SLE devront à leur tour désigner, en leur sein, les candidats de leur SLE au conseil d’orientation et de surveillance (COS) de la Caisse d’Epargne.

Cette désignation est soumise au vote de l’assemblée générale de la Caisse d’Epargne. Tout ce processus électif se terminera avec le renouvellement de la représentation des sociétaires dans les instances nationales – présidence et conseil d’administration de la Fédération mais aussi conseil de surveillance de BPCE – qui aura lieu en juin 2021.

Florence Raineix - Renouvellement Caisse d'Epargne

Pour Florence Raineix, la directrice générale de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne, « les enjeux de cette nouvelle mandature sont nombreux et variés. Parmi eux, la formation des élus va prendre de plus en plus d’importance car les métiers de nos Caisses d’Epargne et les attentes du régulateur font que les connaissances nécessaires pour exercer au mieux leurs responsabilités évoluent sans cesse. Autre élément indispensable à la qualité de notre gouvernance, l’équilibre entre les femmes et les hommes dans nos instances. La mandature en place depuis 2015 a permis d’installer la parité dans ce domaine. Il s’agit aujourd’hui d’amplifier ses effets. Nous avons par ailleurs de nombreuses actions à poursuivre et amplifier, en étroite concertation avec les Caisses d’Epargne, pour animer et développer la vie coopérative sur le terrain. La promotion du modèle des Caisses d’Epargne est plus qu’une mission, c’est un engagement au long cours au service d’une conviction collective. »

Un socle coopératif solide

20 ans après la mise en place du statut coopératif dans les Caisses d’Epargne et, donc, de l’élection des premiers administrateurs de SLE, force est de constater que le rôle de ces représentants élus des sociétaires n’a cessé de se renforcer. Il est aujourd’hui plus que jamais utile voire essentiel.

Engagé depuis plus de 20 ans dans la gouvernance de la Caisse d’Epargne Loire-Centre, président de son conseil d’orientation et de surveillance depuis 2008 et président de la Fédération nationale depuis 2015, Jean Arondel souligne que « les administrateurs participent de plus en plus activement à la vie des Caisses d’Epargne. La relation qu’elles tissent avec eux et avec les sociétaires s’enrichit un peu plus chaque jour, grâce à la confiance et à l’écoute réciproques ».

Jean Arondel - Culture coop

Pour préparer ces échéances du premier semestre 2021, les équipes opérationnelles, dans les Caisses d’Epargne comme à la Fédération nationale, sont à l’œuvre. Ce renouvellement a de nombreuses implications et revêt un caractère stratégique clairement exprimé par Jean-Pierre Deramecourt, vice-président de la Fédération nationale et président du directoire de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté : « un des enjeux du renouvellement à venir sera de respecter les exigences des autorités bancaires françaises et européenne tout en veillant à assurer la meilleure représentativité possible de notre sociétariat, donc de notre clientèle et de nos territoires, dont les futurs administrateurs de sociétés locales d’épargne doivent refléter la diversité. »


Pour en savoir plus : 

L’administrateur est un ambassadeur local de sa Caisse d’Epargne qui :

  • Défend ses valeurs coopératives et solidaires,
  • Contribue à l’ancrage durable de la Caisse d’Epargne dans le tissu économique local,
  • Soutient ses initiatives locales (emploi, lien social, solidarité, environnement, préservation
    du patrimoine etc.)
  • S’implique dans la vie de sa SLE (désignation des représentants de la SLE au COS de la Caisse d’Epargne, cooptation de nouveaux administrateurs, arrêt des comptes annuels de la SLE, etc.).

Les missions de l’administrateur :

Fonction d'un administrateur Caisse d'epargne

 

Dernières publications