« Le Carré Bouge », une immersion dans l’économie circulaire

Montage-capture-Carré-Bouge-2

En soutenant les associations qui luttent contre l’isolement des personnes ou porteuses de projets dédiés à la préservation de l’environnement, le Fonds de dotation de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes (CEAPC) fait de belles rencontres. Le Carré Bouge est une initiative qui combine ces deux orientations. Immersion dans un monde nouveau, celui de l’économie circulaire…

  • Imprimer

L’upcycling en fer de lance

 

2Larousse n’a qu’à revoir sa définition : les déchets ne doivent plus être considérés comme « des débris, des restes qui sont impropres à la consommation ou à l’usage ». Boris Le Floch, Sébastien Lamy et les autres parties prenantes du Carré Bouge l’ont bien compris. Depuis la création de leur association en 2014, ils ont muri leur projet et entraîné dans leur sillage les grands acteurs du ramassage des déchets, chez eux en Charente. Ils n’ont pas eu trop de mal à les convaincre, car qui de mieux placées que les déchetteries pour mesurer le gigantisme des volumes de matières enfouies ou détruites chaque jour ?
Engagée pour l’environnement, c’est ce lourd tribut payé à la surconsommation que l’association préfère muer en cycle vertueux plutôt que de le subir.
Issus du design ou de l’artisanat d’art, les 7 créateurs permanents du Carré Bouge partagent des valeurs communes : l’écologie et l’engagement sociétal. La récupération de matière à revaloriser comme point de départ de leurs créations donne à leurs productions artistiques, artisanales ou semi-industrielles une signature engagée et moderniste.
Eveiller les consciences fait aussi partie des missions qu’ils se sont données. Ils comptent bien essaimer en ouvrant aux particuliers des ateliers pour apprendre à recycler, à construire soi-même. Et pour professionnaliser le secteur, ils proposent même des modules de formation.
Tout un programme pour convertir une génération de consommateurs qui semble être arrivée au bout d’un cycle !

 

Repère d’artistes

 

CarréBouge1Ils sont ébéniste, chaudronnier, tapissier décorateur, paysagiste, sculpteur, designer ou encore styliste; ils réfléchissent et travaillent sur la forme et la fonction de tout ce qui entoure l’individu dans son quotidien : objets, mobilier, habitat, vêtements … Au cœur de leur éco-campus à Mornac (16), ces métiers des arts appliqués intègrent désormais une nouvelle dimension, celle d’une démarche éco-circulaire.
Mais attention, exit l’emblématique table de salon en bois de palette ! Avec le Carré Bouge, le projet éco-design embarque un concept, une réflexion mais également une réalisation artisanale fondée sur des savoir-faire ancestraux.

L’upcycling se développe et dépasse le cercle intimiste de quelques créateurs éclairés. Reste pour le consommateur à faire un choix entre un mobilier qui a traversé la planète et un mobilier éco-conçu, en proximité.
L’alimentation a bien fait son chemin et s’est mise à la page des circuits courts : plus un commerce alimentaire aujourd’hui est dépourvu d’un rayon bio ou de producteurs locaux. L’évolution doit se poursuivre à tous les niveaux, c’est le credo du Carré Bouge.

 

De la détection d’un projet au soutien

 

Sur l’ensemble du territoire Aquitaine Poitou-Charentes, les administrateurs correspondants philanthropie de la CEAPC assurent avec passion leur mission d’éclaireur pour le Fonds de dotation de notre Caisse régionale. Jean-Luc Carrara, président de la Société Locale d’Epargne (SLE) Angoulême Sud-Charentes a rapidement été informé par un administrateur de l’installation du Carré Bouge. Avec Martine Bernard, également administratrice, il a instruit un dossier pour une demande de soutien afin de financer du matériel pédagogique et de l’outillage électroportatif. Une dotation de 21 000 euros a ainsi été allouée pour 2018, avec la volonté de suivre le projet dans le temps.
« Le soutien financier de la CEAPC nous a permis d’acheter le matériel nécessaire à l’animation des ateliers pour enfants et au développement d’un fab’lab tous publics. Cette reconnaissance du Fonds de dotation a contribué à nous mettre le pied à l’étrier. En apportant du poids, de la légitimité au projet, il a suscité l’intérêt d’autres partenaires et financeurs », précise Boris Le Floch, Président du Carré Bouge.

 

> En savoir + sur Le Carré Bouge
> En savoir + sur le Fonds de dotation de la CEAPC