L’appel à projets normand sur la transition énergétique a trouvé ses lauréats

CEN aap(730 × 476 px)

La 3e édition de l’appel à projets du Fonds de dotation de la Caisse d’Epargne Normandie pour l’Initiative Solidaire a connu un véritable succès. Le jury a sélectionné 17 projets pour leur caractère particulièrement innovant et leur engagement significatif en faveur de la transition énergétique en Normandie. Ce sont 152 371 euros qui seront ainsi versés prochainement par le Fonds aux porteurs de projets.

  • Imprimer

Cet appel à projets, lancé le 1er avril 2022, vient en complément des engagements pris par la Caisse d’Epargne Normandie pour favoriser la transition énergétique que ce soit au travers la participation à des financements de projets d’envergure (éolien en mer) ou au travers les projets ouverts au financement participatif via sa plateforme dédiée Kiwaï Normandie.

L’énergie, un secteur secteur économique à fort potentiel

Secteur stratégique tant par la dépendance de toute activité humaine à l’énergie que par son impact sur l’environnement, la santé et l’organisation sociale, l’énergie est en France un secteur économique important et à fort potentiel d’emplois.

Pionnière dans le développement de la filière hydrogène, notamment sur la mobilité, la Normandie est un territoire qui possède de nombreux atouts pour le développement d’un mix énergétique : des conditions de vent favorables à la production éolienne (terrestre et maritime), un poids de l’agriculture favorable au développement de la méthanisation ou encore un fort potentiel en bâtiments et terrains industriels en friche pour accueillir des panneaux solaires.

17 lauréats et 152 371 euros de dotation

Le jury était composé d’administrateurs du Fonds de dotation et de personnes qualifiées issues de l’économe sociale et solidaire comme Pierric Hourcourigay, Directeur de l’ADRESS Normandie ou encore William Guillard, Vice-Président du Réseau Normand des Ressourceries et des Acteurs du Réemploi. Chaque dossier a été présenté de manière anonyme et a fait l’objet d’une notation. La dotation globale des 17 projets les mieux notés atteint les 152 371 euros de l’appel à projets.

Provenant des cinq départements normands, les projets ont témoigné d’une grande diversité, d’un caractère particulièrement innovant et d’une remarquable agilité notamment dans la mise en place par plusieurs associations de partenariats public-privé.

Les lauréats

Idvets – Val de Rueil (27)

Chantier d’insertion depuis 1992, la structure accompagne tous les ans 60 bénéficiaires de minimas sociaux vers un retour à l’emploi grâce à l’activité de collecte et de valorisation de textiles. L’acquisition d’une laveuse de bouteilles va permettre la mise en place d’une nouvelle filière de réemploi du verre et créer 12 nouveaux postes en insertion (ETP) et 4 postes d’encadrants tout en répondant à des enjeux de valorisation des déchets.

La Seve – Val de Rueil (27)

L’association va créer une micro-forêt dans la ville de Val de Reuil. Cette initiative va permettre de végétaliser un lieu réputé stérile ou délaissé (friches, accotement routiers, terrains remblayés…) en respectant une diversité végétale. De manière complémentaire des interventions pédagogiques sont prévues sur site et auprès des publics scolaires.

Association Les Fourmis Vertes – Landisacq (61)

Faisant face à la nécessité d’une transition écologique, doublée d’une augmentation du coût des matériaux et d’une raréfaction des matières premières, la recyclerie complète son activité d’équipement pour la maison en seconde main en valorisant ses stocks de matériaux issus du réemploi au profit de ses usagers et à prix solidaire. Cette matériauthèque installée dans un conteneur annexe à la boutique sera gérée par les salariés en parcours d’insertion.

Mobilité Emploi Services – Agneaux (50)

L’association apporte un service aux habitants du territoire de Saint-Lô Agglo qui rencontrent des problèmes de mobilité les empêchant d’aller travailler. L’acquisition de vélos à assistance électrique, reconditionnés par un ESAT, apporte une réponse adaptée aux micro-déplacements (inférieurs à 5 kilomètres).

Familles Rurales de Briouze – Briouze (61)

En complément des événements et animations déjà organisés par l’association, l’ouverture d’un atelier de bricolage pour 8 à 10 personnes dans les locaux permettra de pouvoir travailler le bois, le métal, l’électrique, l’électronique, la mécanique de base, la terre notamment pour notre jardin pédagogique. Cette “bricothèque” permettra aux locaux de découvrir les low tech.

Kintsu Jouets – Rouen (76)

L’ouverture de la première recyclerie spécialisée en jeux et jouets implantée sur la métropole Rouen Normandie, sous forme d’Atelier Chantier d’insertion, est un projet d’entrepreneuriat social, et qui a l’ambition de donner une deuxième chance à des personnes éloignées de l’emploi (Structure d’Insertion par l’Activité Économique), en donnant une deuxième vie à des jeux et jouets inutilisés (Economie Circulaire).

Association Institution Familiale Sainte Thérèse – Biéville-Beuville (14)

Proposant une approche systémique de la personne, le projet 1PACTE innove en combinant plusieurs leviers au sein d’une même plateforme : un site multi activités, de la formation à chaque étape et pour chaque métier, un réseau d’entreprises partenaires et différents supports pédagogiques. En exerçant plusieurs métiers : jardinier, maraicher bio, aide de cuisine, vendeur ou encore livreur, les bénéficiaires sont sensibilisés au développement durable et à la résilience alimentaire.

Caen la mer Emploi et Compétences – Hérouville-Saint-Clair (14)

Transmission 14, garage solidaire qui intervient sur l’ensemble de la Communauté urbaine Caen la mer, permet à des personnes à faibles ressources de pouvoir faire réparer leur véhicule à un tarif solidaire. Aujourd’hui, elle élargie son offre par un service de location de véhicules électriques sans permis pour faciliter la mobilité des personnes sans permis de conduire, tout en minimisant l’impact carbone.

Solidarité en chantier – Enerterre – Saint-Lô (50)

L’association Enerterre porte un dispositif d’accompagnement à l’auto-réhabilitation innovant au service des personnes en précarité. Le propriétaire de l’habitation est impliqué tout au long de l’accompagnement dans la définition et la réalisation de son projet d’auto-réhabilitation. Elle y associe les compétences d’artisans maîtrisant les techniques de rénovation thermique et patrimoniale en privilégiant les matériaux issus de filières locales, bio ou géo sourcés (terre, chaux, fibres végétales).

ADS – Solidarités Insertions – Saint-André de l’Eure (27)

Forte d’une expertise dans le recyclage de déchets textile, linge de maison et chaussures, c’est tout naturellement que l’association lance sa ressourcerie. Cette ouverture va permettre d’organiser la collecte d’objet, la valorisation (tri, nettoyage, réparation), la vente et la sensibilisation (au tri et au gaspillage).

Solidarauto Rouen métropole – Sotteville-lès-Rouen (76)

Dans un contexte de Zone à Faibles Emissions sur la Métropole Rouen Normandie, l’offre de services du garage solidaire doit profondément évolue pour concilier inclusion et transition écologique. Les bénéficiaires du garage sont des personnes en difficultés sociales et professionnelles. Une offre de location de véhicules électriques, de voiturettes électriques sans permis, de voitures en autopartage ou de transports à la demande et de covoiturage solidaire avec des chauffeurs bénévoles avec une tarification solidaire va être déployé.

Association Abri – Vernon (27)

L’association l’Abri va implanter une ressourcerie sur la commune de Vernon. Elle permettra la création d’un atelier chantier d’insertion comprenant 21 ETP en CDDI et la participation de la ressourcerie à la dynamique locale sur les thématiques environnementales et notamment celles autour de la gestion des déchets et de la collecte des encombrants.

Habitat et Humanisme Seine Maritime – Fécamp (76)

L’association va doter les résidents de la Pension de Fécamp de 6 vélos standards d’occasion en collaboration avec l’association La Roue Libre (remise en état et accompagnement pour l’entretien) et de 6 vélos à assistance électrique. Ce service va permettre de développer l’autonomie de déplacement des résidents, favoriser l’activité physique des résidents et lancer un atelier d’entretien/ réparation des vélos pour les résidents.

La Source “Etre utile et solidaire par l’emploi” – Notre-Dame-de-Gravenchon (76)

En lançant un atelier de transformation de légumes et de fruits, l’association va récupérer les produits invendus des producteurs locaux et les cuisiner pour fabriquer des soupes, confitures, tartinables ou conserves. Respecter des circuits courts, éviter le gaspillage alimentaire et fabriquer localement un produit sain sont demandées de la population. Les bocaux seront consignés afin de les récupérer et faire de l’upcycling. Les tarifs seront adaptés afin que les produits soient accessibles à un maximum de personnes.

Association Collectif d’Urgence – Alençon (61)

L’association va développer trois nouvelles activités. Un premier atelier de confection à partir de tissus récupérés auprès des maisons de confection ou de vêtements de particuliers destinés au recyclage. Un second atelier de numérisation d’archives pour une clientèle d’entreprises privées ou publiques et de valorisation des biodéchets professionnels. Un troisième atelier de reconditionnement de matériel informatique, offrant une seconde vie aux matériels informatiques des établissements publics ou privés et donnant la possibilité d’équiper des publics pour lutter contre la fracture numérique.

Maison des Actions Sociales et Culturelles – Bacqueville-en-Caux (76)

Le projet Récré des Jouets a pour objectifs de remettre en circulation des jeux et jouets d’occasion collectés et de faire évoluer certaines pratiques sociales. Collecte, tri, nettoyage, reconditionnement des jeux et jouets collectés, des animations de sensibilisation auprès des écoles, revente et les jeux et jouets recyclés dans la boutique, participent à la diminution du gaspillage des ressources.

Restaurants du Cœur de l’Orne – Cuissai (61)

Les Restaurants du Cœur de l’Orne aménage son « jardin du Cœur » en installant des panneaux photovoltaïques, mettant en place du recyclage des déchets organiques issus des 7 centres de distribution et construisant des bureaux dans un bâtiment en bois de 90m² qui abritera des bureaux, une salle de réunion ou formation ainsi qu’un espace de stockage du matériel.

Acteur engagé dans la transition énergétique, la Caisse d’Epargne réaffirme ainsi son rôle sociétal sur le territoire normand.