La croissance verte à le vent en poupe

2015_09_09_la_croissance_verte_a_le_vent_en_poupe

Près de la Rochelle à Archingeay (17), un nouveau site de 4 éoliennes est en train de voir le jour. Partenaire de ce projet, la CEAPC confirme son engagement dans le financement de l’économie verte.

  • Imprimer

« Green business » en expansion

Une société rochelaise est à l’origine de ce projet. Elle exploite déjà 5 parcs éoliens sur la côte Atlantique. Co-associée avec une entreprise allemande, spécialisée depuis 25 ans dans la conception, la réalisation et l’exploitation des parcs éoliens, ce nouveau développement est un véritable accélérateur économique pour cette petite commune de Charente Maritime. Cette ferme, d’une puissance de 8 MW, fournira de l’électricité à 15 000 foyers.

Avec plus de 145 éoliennes, la région Poitou-Charentes est incontestablement entrée dans l’ère des énergies renouvelables.

Lors d’une visite de chantier cet été, la direction de l’entreprise allemande a invité tous les partenaires dont la CEAPC, à découvrir la fabuleuse aventure de la sortie de terre de ces oiseaux géants.
Le financement d’un tel projet, qui atteint près de 10 M€, a été porté par BPI France. La CEAPC a apporté une contre garantie de 30 %.

Responsable et rentable

Les parcs éoliens sont une source de revenus pour les collectivités locales notamment via les retombées fiscales. Pour une éolienne de 3 MW de puissance, cette contribution rapporte environ 19 000 euros annuels au bloc communal (communes et communauté de communes) et près de 8350 euros au département.

Une énergie résolument verte

La puissance d’une éolienne a été multipliée par 10 sur les dernières décennies. Dans les années 1980, une éolienne permettait d’alimenter environ 10 personnes en électricité. Aujourd’hui, une seule éolienne de 2 MW fournit de l’électricité pour 2 000 personnes, chauffage compris.

De plus, le processus de production électrique de l’énergie éolienne ne génère ni déchet ni gaz à effet de serre. En se substituant à l’énergie produite par les centrales thermiques, elle contribue ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

A titre d’exemple, un parc éolien de 12 MW, composé de quatre à six éoliennes, couvre les besoins en consommation d’électricité de près de 12 000 personnes, chauffage inclus, et permet d’éviter l’émission de 8 000 tonnes de CO2.

En savoir + sur la démarche RSE de la CEAPC en faveur de l’environnement