La Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire soutient un projet en faveur du transport décarboné de marchandises

AdobeStock_26489985

« Grain de Sail 2 » c’est le nom de ce voilier qui naviguera au gré du vent, sous pavillon Français, avec dans sa cale toutes les matières premières nécessaires au chocolatier et torréfacteur finistérien Grain de Sail.

  • Imprimer

C’est le chantier naval Piriou qui sera en charge de la construction du « Grain de Sail 2« , ce flotteur à coque avec une capacité d’emport de 350 tonnes traversera l’Atlantique pour la chocolaterie et torréfaction Grain de Sail situées à Morlaix dans le Finistère.

Son port d’attache situé à Saint Malo verra ses allers et retours fréquents avec à son bord 100% des matières premières nécessaires à l’entreprise, en provenance directe d’Amérique Latine. Lors de ses traversées, il sera aussi chargé d’alimenter les Etats Unis en produits d’épicerie fine typiquement Européenne et Française.

À la manœuvre de ses 1170m de voilure, neuf membres d’équipage qui traverserons l’Atlantique, si les conditions météorologiques le permettent, trois à quatre fois par an.

 

20211213125525_gds2renderstudioprofilel2onavaljpg

20211213125618_gds2renderv500023l2onavaljpg

© Images de synthèse de Grain de Sail 2, conçu en partenariat avec le cabinet lorientais L20Naval

 

Un navire totalement décarboné ? 

Presque, ce navire qui se déplace aux caprices des vents est aussi équipé de panneaux photovoltaïques et d’hydroliennes. Seul un petit moteur homologué aura recours à de l’énergie fossile uniquement afin de manœuvrer lors des entrées et sorties de ports, ainsi que des groupes électrogènes pour la sécurité.

 

Deuxième navire de la flotte Grain de Sail, le Grain de Sail 2 se devra de prendre la mer pour la première fois d’ici la fin d’année 2023.

Estimé en dessous de 10 millions d’euros, le voilier sera en grande partie financé par la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire qui participe et encourage de ce fait le transport de marchandises éco-responsables.

Un secteur d’avenir et surtout plein d’espoir !

 


 

LE SAVIEZ VOUS

La Caisse d’Epargne est aussi le mécène historique de la Fondation Belem, la Caisse d’Épargne soutient le trois-mâts Belem depuis son retour en France en 1979. La Caisse d’Épargne mène une action exemplaire en matière de conservation du patrimoine. Elle contribue à faire du Belem une « école de la vie » et un modèle unique de transmission des savoirs au bénéfice d’un très large public. 

En savoir plus ici