Habitat en Région… une nouvelle synergie territoriale au service des habitants

Habitat en Région… une nouvelle synergie territoriale au service des habitants

Habitat en Région, initiative créée en 2010 par les Caisses d’Epargne pour réinventer le logement social, franchit une nouvelle étape et renforce sa présence sur les territoires.

  • Imprimer

D’ici fin 2020, Habitat en Région, le pôle immobilier social des Caisses d’Epargne et du groupe BPCE va réorganiser sa présence territoriale. Le groupe rassemble un réseau de trente-cinq bailleurs sociaux répartis sur l’ensemble du territoire et gère aujourd’hui un parc de 290 000 logements dans lesquels résident près de 593 000 personnes. Pour maximiser son action et lui permettre de mieux correspondre à ses valeurs, Habitat en région a décidé de former trois sociétés anonymes de coordination (SAC) territoriales sur ses secteurs historiques d’implantation :

  • Petram (Hauts de France) rassemblera ainsi 84 000 logements.
  • Habitat en Région Occitanie sera constituée de 27 500 logements.
  • Habitat en Région Sud-Est comptabilisera plus de 100 000 logements.

Chacune d’entre elle devient ainsi le premier organisme HLM sur son territoire.

Créer de nouvelles synergies pour être utile aux habitants

Cette nouvelle organisation doit permettre, à une échelle plus fine, de poursuivre les missions du Groupe Habitat en Région. En effet, pour le groupe, il est nécessaire de rendre les habitants acteurs de leur logement et de leur quartier, de leur permettre de tisser des liens à travers la mise en place de projets communs, de sécuriser leur parcours professionnel ou éducatif et de favoriser leur parcours résidentiel. Ces quatre objectifs n’ont pour but qu’une seule et unique chose… Être utile aux habitants en réinventant continuellement le logement social.

Pour Fabrice Gourgeonnet, président d’Habitat en Région Participations, il est nécessaire d’avoir une vision locale et territorialisée des projets : « Avec cette nouvelle organisation, notre intention est avant tout de mieux remplir notre mission d’intérêt général en étant au plus près de nos habitants et de nos partenaires institutionnels […]. En mettant en place un modèle territorialisé, nous renforçons la gouvernance au niveau du territoire pour mieux répondre à la spécificité des problématiques logement et apporter des solutions encore plus efficaces et plus pertinentes. Le modèle de la société de coordination incarne pleinement cet ancrage territorial fort des entreprises à l’image de l’organisation décentralisée des Caisses d’Epargne. »

Caisse d'Epargne : Au service des habitants

Habitat en Région… un ADN déjà territorialisé ?

Initiée dans le cadre de la réforme structurelle du tissu HLM imposée aux bailleurs sociaux d’ici 2021, cette réorganisation s’inscrit dans l’histoire d’Habitat en Région. En effet, le groupe créé par les Caisses d’Epargne revendique depuis toujours un modèle original qui associe tous les bénéfices de la mutualisation des moyens et la préservation des expertises locales.

Les diverses sociétés HLM composant Habitat en Région sont des sociétés de plein exercice sur leur territoire. Elles sont des interlocutrices directes des habitants, des élus et de leurs partenaires. Elles partagent toutes des valeurs communes qui placent la cohésion sociale au cœur de leur action, tout en étant porteuses de leur propre identité, d’une histoire locale forte et de la volonté d’accompagner les habitants qu’elles logent.

Pour Jérémy Estrader, président du GIE Habitat en Région, « aujourd’hui, Habitat en Région doit écrire une nouvelle page de son histoire. La loi ELAN nous a conduits à réinterroger notre organisation et notre plan stratégique. Nos valeurs et nos principes fondamentaux restent la cohésion de notre communauté d’entreprises sous la bannière Habitat en Région, mais aussi, leur force sur chacun de leur territoire. C’est dans cette optique que nous avons travaillé, depuis mon arrivée à la présidence du GIE en juillet 2020, et lancé un vaste chantier collaboratif avec les entreprises concernées, les Caisses d’Epargne et les équipes du GIE pour constituer ces sociétés de coordination, et renforcer ainsi la relation directe avec le territoire.»