Matinales des Caisses d’Epargne : « Quelle relance pour l’emploi ? » avec Thibault Lanxade

img1723

Thibault Lanxade, vice-Président du Medef en charge des TPE PME était l’invité de la dernière Matinale Caisse d’Epargne qui s’est tenue le 22 mars. Il est intervenu sur le thème de la relance de l’emploi.

  • Imprimer

Thibault  Lanxade est revenu sur les enjeux du projet de loi El Khomri, en particulier sur les notions de barême prud’hommal, d’organisation du temps de travail et de compte-personnel d’activité. En l’état actuel, la loi, selon lui, « va dans le bon sens et est indispensable pour  réduire le chômage  mais ne bénéficiera pas au PME et TPE, qui sont les laissés pour compte de la réforme ». « Aujourd’hui, 70% des chefs d’entreprise ont peur de recruter » a-t-il souligné. Interrogé sur comment réconcilier l’entreprise et les politiques, « trop éloignés du monde de l’entreprise pour certains », Thibault  Lanxade a cité à titre d’exemple la loi Hamon et les mesures proposées en lien avec les cessions d’entreprise. Selon lui cette loi « était juste à 90% » mais les mesures prises pour les cessions d’entreprises étaient totalement inadaptées, arguant que malgré cette loi « il y a en France aujourd’hui, chaque année, 30 000 emplois qui disparaissent faute de repreneur ».

Autre question abordée, celle du dialogue entre salariés et patrons. Favorable à ce que le Code du travail laisse davantage la place à la négociation collective, à travers le principe de référendum notamment, Thibault Lanxade regrette  la montée d’un « hypersalariat » en France et d’un « monopole syndical » qui veut peser sur le referendum. Un monopole qui doit être, selon lui, « remis en cause »  rappelant que le taux de syndicalisation du privé n’est que de 8 à 10%, avec, dans 93% des entreprises, aucune représentation syndicale. Interrogé sur le chômage des jeunes, Thibault  Lanxade a souligné l’importance de valoriser les voies l’apprentissage.

img1672 img1712 img1723

Questions de sociétaires

En marge de la Matinale des Caisses d’Epargne, Thibault Lanxade était invité à répondre aux questions des sociétaires de la Caisse d’Epargne.