Les « Jours de Guerre » 1914-1918 exposés à Perpignan

2014_10_24_celr_centGG

La Première Guerre mondiale est l’un des premiers événements largement couvert par les photographes. Le quotidien Excelsior, créé en 1910, leur a fait abondamment appel.

  • Imprimer

De l’été 1914 au Traité de Versailles, de très nombreuses photographies font revivre la vie des Français à l’arrière comme au front. C’est une sélection de ce magnifique fonds iconographique qui a fait l’objet du 21 mai au 22 juin à l’Orangerie du Sénat à Paris d’une exposition « Jours de guerre » qui a attiré plus de 47000 visiteurs. Après Paris, et les Rencontres photographiques d’Arles en juillet, ces photographies ont été présentées au festival de photojournalisme Visa pour l’Image à Perpignan le 5 septembre, dans le cadre des soirées qui se sont tenues au Campo Santo et ont été retransmises, sur grand écran, place de la République. Jean-Noël Jeanneney, réalisateur de l’émission « Concordance des temps » sur France Culture, a commenté cette projection, qui a bénéficié du concours de la Caisse d’Epargne Languedoc Roussillon, dont le soutien a été mentionné au générique.