Être une force vive c’est … être coopéracteur

Être une force vive c’est … être coopéracteur

Pour le réseau des Caisse d’épargne et leur fédération, être une force vive pour les territoires revient à faire converger ses actions autour de 5 points. Pour en savoir plus, il vous suffit de cliquer.

  • Imprimer

Être une force vive c’est … réduire notre empreinte environnementale

Les Caisses d’Epargne réalisent un bilan de gaz à effet de serre (GES) chaque année, ce qui permet un pilotage plus fin de la démarche de réduction de leur impact envi­ronnemental direct. L’outil permet d’estimer les émissions de GES du fonctionnement de leurs agences et de leur siège social régional.

En 2019, les Caisses d’Epargne ont émis 283 000 teq CO2 (tonnes d’équivalent CO2), soit 8,43 teq CO2 par ETP (équivalent temps plein) en baisse de plus de 7 % par rapport à 2018. De nombreuses actions sont mises en place afin de limiter ces émissions :

  • Recours à des fournisseurs locaux lorsque les conditions en matière de qualité, de délai et de tarifs pratiqués le permettent ;
  • Expérimentation et déploiement du télé­travail ou du travail sur site distant afin de réduire les temps de transports et les émissions de GES des collaborateurs sur les déplacements domicile travail ;
  • Réalisation d’audits énergétiques.

En plus du pilotage des émissions de GES dans le cadre du bilan carbone, des actions sont réalisées quotidiennement afin de limiter les déchets générés par l’activité directe de la banque ou encore pour préser­ver la biodiversité à proximité des sites. Plusieurs initiatives d’économie circulaire sont mises en place, comme la réutilisation ou réparation du matériel et recyclage des déchets qui n’ont pu être valorisés autre­ment. Ainsi, des partenariats sont régulièrement noués avec des associations en faveur du don d’objets (mobilier, matériel informatique, etc.) à l’occasion d’opérations de rénovation de bureaux ou d’acquisition de bureaux neufs.

Les chéquiers rapportés par les clients font également l’objet de recyclage, dans un cadre sécurisé. De plus, certaines Caisses d’Epargne recyclent les cartes bancaires, elles aussi ramenées en agences par les clients. Les Caisses d’Epargne mettent par ailleurs en œuvre des actions de soutien de projets de protection de la nature par le biais de leurs activités de mécénat et/ou l’instal­lation de ruches sur les toits des bâtiments dont elles sont propriétaires.

Être une force vive c’est … proposer une offre responsable et durable

Les Caisses d’Epargne se mobilisent afin de répondre aux besoins de financement de leurs clients, qu’il s’agisse de particuliers, de collectivités territoriales ou encore d’entreprises, en lien avec la transition énergétique et la croissance verte. Elles travaillent à l’intégration de la RSE au seins de leur offre de service et de financement. La banque coopérative se fixe comme objectif de :

  • Proposer une offre d’épargne et de pla­cements permettant de protéger et de faire fructifier le capital de leurs clients par le fléchage vers des activités écono­miques durables ;
  • Répondre aux besoins de financement de porteurs de projets à forte valeur ajou­tée environnementale et sociale ;
  • Prendre en considération les risques et opportunités liés aux transitions éner­gétiques, climatiques et écologiques.

De surcroît, quatre Caisses d’Epargne régio­nales ont lancé des projets pilotes permet­tant une expérimentation de l’intégration de critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans l’analyse des risques avant octroi de crédits. Un questionnaire d’une dizaine de questions dans différents champs de la RSE est ainsi proposé en support aux chargés d’affaires de plusieurs marchés (marchés entreprises et économie sociale notamment) et donne lieu à une notation interne. Ces projets pilotes sont actuellement en cours de dé­veloppement et permettront, à terme, d’améliorer la connaissance des clients au-delà des seuls bilans financiers de l’entreprise, qui ne reflètent qu’une partie de la performance. Par voie de conséquence, les données collectées donneront des informations complémentaires aux directions des risques et des engagements afin d’apprécier la solidité des clients.

Les Caisses d’Epargne participent en outre à des évènements, des programmes de recherche et de travail consacrés au déve­loppement des éco filières en région, ce qui profite à l’ensemble du réseau tout en valorisant leurs pratiques de responsabilité sociale et environnementale.

Caisse d'épargne -Infographie

Être une force vive c’est … financer les projets utiles aux territoires

Les Caisses d’Epargne sont des banques qui émanent des territoires. Leur objectif dans leurs actions au quotidien est de renforcer leur utilité en étant la banque du développement régional responsable, en poursuivant leur engagement dans la vie locale et en consolidant le dialogue avec les parties prenantes.

L’utilisation croissante des technologies numériques dans les services bancaires pourrait s’accompa­gner d’une perte de proximité mais les Caisses d’Epargne, tout en mettant en place tous les outils nécessaires pour répondre aux nouveaux usages de leurs clients, ont fait le choix de maintenir leur présence sur le territoire, la relation de proximité et la contribution au développement local et au partage des expériences.

AC200058-RA-FNCE-2019-V7-22

Être une force vive c’est … nouer des partenariats

Au service des Caisses d’Epargne, la FNCE se doit de promouvoir les initiatives menées auprès des structures de l’économie sociale et solidaire et des acteurs du mécénat.

Elle travaille au développement d’activités innovantes, en collaboration et en co-construction avec les directions de marché, les acteurs locaux et les parties prenantes, internes ou externes au réseau des Caisses d’Epargne, notamment ses administrateurs, qui sont des relais de proximité essentiels à la vie coopérative.

Les Caisses d’Epargne sont aujourd’hui le premier banquier privé de l’économie sociale, des collectivités territoriales et des acteurs majeurs du financement du logement social. En tant que mécène, chacune des Caisses d’Epargne est aussi un pilier du tissu économique et social local. Grâce à une mise en réserve de leurs résultats, elles participent à la construction de l’avenir sur les territoires. Partenaires historiques des organismes du logement social, les Caisses d’Epargne sont notamment pré­sentes chez près de 9 sur 10 d’entre eux et répondent à tous leurs besoins : banque au quotidien, financements et placements.

Les Caisses d’Epargne sont aujourd’hui l’un des premiers mécènes en France : en 2019, le mécénat a représenté près de 31,6 M€. Plus de 1 100 projets de proximité ont été soutenus, principalement dans le domaine de la solidarité.

Cette stratégie philanthropique se veut adaptée aux besoins du territoire. Elle est définie par les instances dirigeantes de la Caisse d’Epargne, Directoire et Conseil d’Orientation et de Surveillance. Les Caisses d’Epargne associent leurs parties prenantes aux partenariats qu’elles nouent avec des structures d’intérêt général : associations, fondations, fonds de dotation, organismes d’intérêt publics, universités, etc. Par ailleurs, les administrateurs, collaborateurs et des experts locaux participent aux étapes de sélection, d’accompagnement et d’éva­luation des projets. Les Caisses d’Epargne mettent ainsi en œuvre une stratégie de philanthropie adaptée aux besoins de leur territoire. Ce travail s’appuie sur un travail de co­construction et de dialogue avec les acteurs de l’ESS tels que Chambres Régionales de l’ESS.

Être une force vive c’est … créer de la valeur ajoutée

Afin de soutenir le développement de ce secteur en pleine croissance, les chargés d’affaires dédiés à l’ESS sont tous formés à l’entrepreneuriat social pour répondre aux besoins d’une nouvelle génération d’entrepreneurs porteurs de projets innovants ou alternatifs, et ce quels que soient leur statut et leur stade de développement, dans leur création comme dans leur changement d’échelle.

AC200058-RA-FNCE-2019-V7-25

Avec 200 000 clients parmi lesquels 20 000 structures créatrices d’emplois, les Caisses d’Epargne sont aussi très investies dans l’écosystème de l’ESS. La proximité qu’elles entretiennent avec les réseaux associatifs leur permet de mettre en relation leurs clients avec les acteurs de l’accompagnement à la création d’entreprises (France Active, le Mouves, la Ruche…), les incubateurs, les accélérateurs ou encore les fonds dédiés à l’entrepreneuriat social.

Acteurs de la création d’entreprise, les Caisses d’Epargne poursuivent ainsi leur engagement aux côtés des réseaux d’accompagnement tels que France Active et initiative France. Elles sont notamment fortement engagées dans le domaine de l’entrepreneuriat féminin. En février 2019, elles ont dévoilé les résultats d’une étude menée sur le traitement de l’entrepreneuriat au féminin sur les réseaux sociaux. Cette étude s’inscrit dans une série d’actions marquant leur engagement sur ce sujet.

En novembre de la même année, les Caisses d’Epargne ont mis en lumière les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) avec qui elles travaillent étroitement, à l’occasion d’une campagne de communication nationale.

Lire le rapport Coopér’Actions 2019 des Caisses d’Epargne